La centrale électrique de Deir el Ammar au Nord Liban. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.
La centrale électrique de Deir el Ammar au Nord Liban. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.

Le ministre sortant des finances, Ghazi Wazni, son homologue de l’Energie et des ressources hydrauliques Raymond Ghajar ainsi que le directeur de l’Electricité du Liban Kamal Hayek, ont tenu une série de réunion ce matin pour trouver une solution différents problèmes auxquels fait face la compagnie publique.

À l’issue de cette réunion, on indique que les autorités actuelles tenteraient d’ouvrir un crédit supplémentaire de 1500 milliards de livres libanaises. Pour rappel, le conseil constitutionnel suite à un recours du bloc parlementaire des Forces Libanaises avait suspendu la décision d’accorder une avance de 200 millions de dollars d’avance à l’EDL afin de financer les achats de fioul nécessaires au fonctionnement des centrales de production d’électricité publique.

Les participants ont souligné que la priorité absolue est de trouver le financement nécessaire à l’achat du mazout.

Cependant, la décision du procureur financier, le juge Ali Ibrahim, de saisir les fameuses barges de production d’électricité contre un paiement de 25 millions de dollars exigé à la compagnie turque Karadeniz suite à la découverte de ce qui semble être certaines malversations pourraient amener à la suspension de la production d’électricité de ces dernières. 400 mégawatts pourraient ainsi manquer au réseau. La production totale pourrait même descendre en dessous des 900 mégawatts

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.