Le Liban a organisé ce dimanche 6 mai ses premières élections législatives en 9 ans, alors qu’on reste ce lundi en attente des résultats officiels. Le taux de participation – un peu plus de 49% contre 55% en 2009 – est considéré comme décevant pour beaucoup, notamment dans la capitale ou il n’aurait atteint que 31.5% dans la première circonscription.

Nombreuses sont les rumeurs qui circulent à la faveur de comptages partiels des voix. Cependant, ces résultats non définitifs pourraient être remis en question à la faveur du décompte des voix préférentielles. Chaque liste indique actuellement qui pourrait, selon elle, participer au prochain Parlement. Il convient cependant de rester prudent face à ces annonces.

Des résultats partiaux à prendre avec précaution

Par ailleurs, certains résultats semblent être confirmés. Ainsi, dans la première circonscription, l’ancien député et ministre Michel Pharaon – qui bénéficiait généralement des voix du deuxième district lors des votes précédents- serait en échec face à Nicolas Sehnaoui, désormais élu grec-catholique. La liste Koulouna Wattani aurait également perçé les listes concurrentes avec l’élection de Paula Yacoubian au siège arménien et de Joumana Haddad à celui des minorités.
Dans la circonscription de Batroun, le grand perdent semble être l’ancien député Boutros Harb qui été pourtant élu depuis 1972. A l’occasion de ces élections, son alliance avec les Marada et le Parti Populaire Syrien semble l’avoir desservi. A sa place, le Ministre des AF Gébran Bassil siègera pour la première fois au Parlement.
Dans la circonscription de Bcharreh, Sethrida Geagea est assurée de voir son mandat être renouvelée.

Dans le Metn, Samy Gemayel profite d’une importante avance au niveau du comptage des voix préférentielles et s’achemine à nouveau place de l’Etoile avec ses adversaires Michel Murr élu au siège orthodoxe, et ceux de la liste du Courant Patriotique Libre, Ibrahim Kanaan et Elias Bou Saab.

Les grands vainqueurs des élections seraient la coalition du Hezbollah et d’Amal qui rafleraient les 18 places de députés dans les circonscriptions SUD-Liban II (Zahrany-Tyr) et III (Marjaayoun-Nabatieh-Hasbaya-Bint Jbeil).

7300 plaintes concernant des violations de la loi électorale

Plus de 7 300 plaintes concernant diverses violations de la loi électorale ont été enregistrées par le Ministère de l’Intérieur. Parmi elles, l’association LADE indique que ce dernier « n’a pas pris les mesures nécessaires afin d’arrêter les transgressions enregistrées et contrôler les violations liées à la confidentialité du vote ».

Lire également:

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.