A l’initiative du Dr. Elie Aboud, ancien député de l’Hérault, actuellement en mission au Pays du Cèdre, et à son invitation, le professeur Jean Leonetti, président de Sophia Antipollis, maire d’Antibes, ancien ministre français chargé des Affaires européennes sous le mandat de l’ex Président Nicolas Sarkozy, et auteurs de plusieurs lois sur l’éthique et la bioéthique, donnera une conférence, à l’auditorium de la Clinique du Levant, samedi 12 mai à 11h.

Lors de cette conférence ouverte au grand public, la question de la fin de vie sera abordée autour de deux hypothèses qui sont antinomiques :

La première, l’euthanasie autorisée dans certains pays en Europe ; la seconde, celle qui consiste surtout à ne pas toucher à la vie et continuer le traitement jusqu’à la mort. Y-a-t’il une solution intermédiaire entre l’euthanasie et le « droit de mourir » ?

Le professeur Jean Leonetti, connu principalement pour avoir donné son nom à la loi Leonetti du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie est la personne la mieux placée pour évoquer le sujet avec les professionnels de la santé libanais, le corps religieux et le grand public. En tout cas, il a déjà prouvé son intelligence et sa diplomatie quand il a su développé le secteur des soins palliatifs en France.

Médecin cardiologue de formation, en exercice, Jean Leonetti est à son 4e mandat de maire de la ville d’Antibes depuis 1995. Il devient député de la septième circonscription des Alpes-Maritimes lors des élections législatives de 1997.  Il est réélu député de la septième circonscription des Alpes-Maritimes au premier tour lors des législatives de 2002, 2007 et 2012.

Très impliqué dans les questions d’éthique, notamment médicales, Jean Leonetti a présidé la « Mission parlementaire sur l’accompagnement de la fin de vie » en 2004, qui a conduit à la rédaction d’un rapport Leonetti 1, le 30 juin 2004. Ce rapport contient entre autres les besoins des professionnels de santé et de la population concernant la fin de vie, il conduit à la « Loi relative aux droites des malades et à la fin de vie » dont il était le rapporteur au Parlement. En 2008, il rédige un deuxième rapport pour évaluer la loi du 22 avril 2005.

Elie Aboud, Cardiologue et homme politique français, ancien député de l’Hérault. Il oiginaire du Liban. Il y obtient son baccalauréat à l’âge de seize ans, puis se rend en France où il s’inscrit à la faculté de médecine de Montpellier.

Il devient député de la sixième circonscription de l’Hérault en 2007. À l’issue des élections législatives partielles de 2012, il est élu député de la même circonscription. Depuis le 17 décembre 2012, à nouveau réélu député de la 6e circonscription de l’Hérault, il poursuit deux mandats jusqu’au dernières élections législatives en 2017. Il est aussi  l’auteur de plusieurs propositions de lois en France.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.