Le directeur de l’hôpital universitaire Rafic Hariri, Firas Al-Abyad a estimé qu’il est nécessaire de vacciner même aux plus jeunes, en raison de complications induites par la maladie sur le cerveau.

Des recherches récemment publiées indiquent que l’infection corona peut affecter le cerveau, ce qui peut entraîner d’importantes complications neurologiques à long terme

Firas el Abiad, le 25 juin 2021

Il souligne ainsi que les jeunes au Liban constituent une population à risque en n’ayant pas encore reçu le vaccin.

Bien que les patients plus jeunes soient moins susceptibles de mourir d’une infection, ils peuvent être infectés par le virus, rappelle-t-il, ce qui pourrait amener à des incapacités permanentes pour ces derniers.

Pour rappel, les sources hospitalières locales craignent l’arrivée au Liban du fameux variant Delta ou variant indien, responsable de la hausse du nombre de cas dans différents pays dont la Grande Bretagne ou encore en Israël et cela en dépit d’un nombre important de personnes vaccinées. Elles soulignent ainsi que le Liban reste vulnérable face à la maladie et demandent une restriction des arrivées de touristes au Liban afin de permettre au secteur hospitalier, déjà fortement impacté par la vague précédente et en souffrance en raison de de la crise économique et la pénurie de médicaments de pouvoir y faire face.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.