Traditionnellement, le Liban et la France entretenaient une relation privilégiée qui a été marquée par le privilège accordé par Saint Louis à la nation maronite en reconnaissance de leur appui militaire lors de la septième croisade.

Ce rapprochement historique entre la France et le Liban, s’est entretenu à travers les siècles et s’est ancré dans l’inconscient collectif des deux peuples.  Chaque fois que l’occasion se présente, les relations entre la France et le Liban se concrétisent par des manifestations diverses et dans cette occasion-ci à travers un jumelage entre la communauté des communes du Sauveterrois et la commune de Hadchit.

Cette idée de jumelage a été préconisée par les trois pionniers de ce projet, Mr. Yves d’Amécourt, président de la communauté des communes du Sauveterrois, Mr. Roger Bou Nader, franco-libanais résidant à Sauveterre-de-Guyenne depuis 1980, et Mr. Pierre Sassine, natif de Hadchit vivant à Paris. Cette prise de contact s’est concrétisée par la visite d’une délégation libanaise de Hadchit, présidée par Me. Elie Homsi, maire de Hadchit, à Sauveterre le 10-11-12 avril 2015. En signe d’amitié, un cèdre du Liban a été planté sur la place Victor Hugo. Cette visite a permis l’avancée de la communication formelle entre les deux maires en vue de la prochaine étape : le voyage de la délégation de Sauveterre-de-Guyenne à Hadchit qui s’est effectué du 11 au 17 août 2016. Cette délégation a pu apprécier les reliefs montagneux et l’emplacement du village de Hadchit surplombant la Vallée Sainte à plus de 1400 mètres d’altitude et a offert au village des pieds de vignes, cépages de Bordeaux.

Puis, Mme. Setrida Geagea, député de la circonscription de Becharré, a invité la délégation au festival international des Cèdres pour le spectacle dansant de Caracalla et a manifesté son appui pour le jumelage. Ensuite, Mgr Rai, patriarche des maronites, a reçu la délégation française et a béni le projet de jumelage qui resserre les liens entre la France et le Liban.

FB_IMG_1471199220655Cette réception a été suivie par une excursion dans la vallée sainte. La cérémonie officielle du jumelage le 14 août 2016 fut inaugurée par une conférence du P. Roumanos Sassine sur les origines de l’Eglise maronite et sur les relations historiques entre les Maronites du Liban et la France depuis Saint Louis au général de Gaulle, mettant en exergue l’héroïsme du patriarche Daniel de Hadchit qui a défendu avec panache le peuple maronite en l’an 1282.

Cette conférence fut suivie par une intervention du Dr. Antoine Habchi, président de l’université politique destinée à la formation des cadres du parti des Forces Libanaises sur le rôle néfaste de l’occupation syrienne du Liban et ensuite par l’intervention de Mr. Jade Dimien, responsable des étudiants des Forces Libanaises, à propos de la coopération entre les universités francophones présentes au Liban et les universités françaises. Enfin, l’acte de jumelage a été signé par M. Yves d’Amécourt et Mr. Robert Sakr, actuel maire de Hadchit, en la présence de Me. Joseph Ishac, représentant de Mme. Geagea, qui se traduit par un engagement des deux parties pour élargir la coopération amicale dans la lignée des liens historiques entre la France et le Liban.

Pierre Sassine