Le Ministre des Affaires Etrangères, Gébran Bassil

S’exprimant hier soir sur les ondes de la chaine de télévision Al Jadeed, le dirigeant du CPL a indiqué que l’option de voir constituer un gouvernement technocrate est toujours sur la table. Il a également démenti toute obstruction de sa part concernant la nomination de personnalités indépendantes au sein du prochain gouvernement Diab, allusion à des informations circulant dans la presse libanaise sur un possible véto à la présence de Démianos Kattar ou de Ziad Baroud dans le prochain cabinet.

Gébran Bassil a estimé que toute personne présente dans les affaires publiques peut être tenu comme responsable, réfutant par ailleurs toutes les accusations de corruption dont il fait l’objet. Il a indiqué avoir de nombreux ennemis à l’intérieur et à l’extérieur du Liban. Il a rappelé à ce sujet la différence entre les positions libanaises et celles de la communauté internationale au sujet des réfugiés syriens.

Gébran Bassil a également noté que le système actuel de distribution du pouvoir a échoué, se prononçant pour la mise en place d’un nouveau pacte social.

Concernant la formation du prochain gouvernement, Gébran Bassil a rappelé que la prochaine équipe sera chargée d’empêcher l’effondrement économique et que le gouvernement sera formé par le Premier Ministre désigné Hassan Diab, suite aux consultations entreprises avec le Président de la République. Il a indiqué, comme dirigeant du Courant Patriotique Libre, donner son opinion comme tous les blocs parlementaires actuels.

Notre position est ce qui a poussé à passer d’un gouvernement technopolitique à un gouvernement d’experts. Il est normal de demander si un gouvernement de ce type est toujours approprié, en particulier après l’assassinat de Soleimani. Je pense que ce format est toujours approprié étant donné que la priorité est accordée à la situation financière.

Gébran Bassil a réfuté les informations faisant état d’obstruction de sa part concernant la formation du prochain cabinet, en raison de sa volonté à garder le Ministère des Affaires Etrangères.

Par ailleurs, des manifestants s’étaient ressemblés hier devant le siège de la chaine, pour dénoncer la présence et l’interview du dirigeant du Courant Patriotique Libre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.