Le président du Courant Patriotique Libre, le député Gébran Bassil a salué sur Twitter, l’adoption par le parlement libanais de la loi contre l’enrichissement, décrite comme une victoire majeure pour son bloc, cela malgré les amendements déposés par le Courant du Futur amenant à les anciens et actuels chef d’états, premiers ministres et ministres devant “la cour de justice compétente”, c’est-à-dire devant la haute cour de justice.

اخضاع النواب والوزراء وكل الموظفين لقانون الاثراء غير المشروع انجاز حققه تكتل لبنان القوي في مسار محاسبة كل قائم بخدمة عامة.هنيئاً للمجلس وللجنة الفرعية ورئيسها وإلى قوانين: كشف الحسابات والأملاك،استعادة الأموال المنهوبة،محكمة الجرائم المالية؛ هذا يستحق وحدتنا في الشارع والمجلسGB

“Soumettre les parlementaires, les ministres et tous les employés à la loi sur l’enrichissement illicite est une réalisation accomplie par le bloc Liban Fort dans le processus de responsabilisation de chaque fonction publique.
Félicitation au parlement, au sous-comité et à son président, et les lois: la divulgation des comptes et des biens, le recouvrement de l’argent volé, le tribunal des crimes financiers”

Cependant, notent certains, cette loi ne pourrait s’appliquer à titre rétroactive selon les formulations utilisées par le texte définitif. Ils s’interrogent aussi sur la possibilité d’utiliser ce texte de loi pour recouvrement des fonds publics détournés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.