Le Premier Minister Saad Hariri, avec le Gouverneur de la Banque du Liban (BDL). Crédit Photo: Dalati & Nohra
Le Premier Minister Saad Hariri, avec le Gouverneur de la Banque du Liban (BDL). Crédit Photo: Dalati & Nohra

Le Premier Minister Saad Hariri a reçu à son domicile du Centre-Ville de Beyrouth, le gouverneur de la Banque du Liban (BDL) et une délégation de l’Association des Banques du Liban (ABL)

Saad Hariri a évoqué la situation économique du Liban au 7ème jour des manifestions qui se poursuivent. Par ailleurs, un rassemblement a, actuellement, lieu à proximité de la Banque du Liban. Les protestataires demandent la démission et la mise en examen du gouverneur de la Banque du Liban qu’ils accusent d’être le chef d’orchestre de la corruption qui ravage la scène politique et les administrations libanaises.

Par ailleurs, le Premier Ministre a également reçu une délégation de l’Association des Banque du Liban, présidée par Salim Sfeir, alors que certaines rumeurs estiment que le secteur bancaire pourrait être secoué par des faillites d’établissements majeurs en cas de prolongation de la crise économique.

Aurait été abordé, le rôle que devraient jouer les banques libanaises suite à l’adoption, par le gouvernement, d’un plan de réforme visant à obtenir un déficit budgétaire de seulement 0.6% dans le cadre du budget 2020.

Ces réunions interviennent alors, qu’outre l’ancien Premier Ministre Nagib Mikati et ses proches, la Banque Audi a été mise en examen dans le cadre d’une affaire d’enrichissement illégal par le procureur du Mont Liban, la juge Ghada Aoun, annonce une dépêche de l’Agence Nationale d’Information (ANI) et ce que l’établissement bancaire dément depuis.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.