Le Président de la Chambre, Nabih Berri, a indiqué que le Liban ne pourrait pas supporter plus longtemps cet état de paralysie provoquée par les manifestations qui se déroulent dans l’ensemble du Pays.

Selon le député de Amal, Ali Bazzi, « le pays ne peut supporter de rester dans cette paralysie », et indiquer craindre un vide à l’avenir.

Cette information intervient alors que l’Armée Libanaise a dû renoncer pour le moment d’ouvrir les routes et autoroutes bloquées depuis 7 jours par les manifestations. Les protestataires dénoncent la corruption des dirigeants libanais et réclament la démission du gouvernement et des parlementaires. De nombreuses voix se font également entendre pour demander la mise en place d’un état laïc au Liban.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.