2 minutes à lire

D’importants heurts avec les forces de l’ordre ont actuellement lieu au niveau de la place Riad el Solh au Centre-Ville de Beyrouth et sur la route menant au Palais Présidentiel de Baabda à l’issue du discours du Premier Ministre Saad Hariri qui a accordé 72 heures aux partis politiques à lever tout obstacles aux réformes dont a besoin le Liban face à la crise économique. Les manifestants réclament toujours la démission du gouvernement.

Des heurts ont ainsi eu lieu sur la route menant au Palais Présidentiel de Baabda quand les manifestants tentaient de forcer les barrages des Forces de Sécurité. Au niveau du Grand Sérail, siège du Premier Ministre, les FSI ont fait usage de gaz lacrymogènes et s’apprêteraient à utiliser des canons à eau après que des casseurs aient tenté de provoquer les forces de l’ordre en leur jetant des feux d’artifices, des oeufs et des morceaux de verre et de s’en prendre aux propriétés privées et publiques. Les FSI ont depuis repris le contrôle de la place Riad el Solh et des routes y menant et se heurtent toujours à des manifestants qui se sont repliés place des martyrs. Plusieurs personnes auraient été arrêtées.

Plus de précisions

Selon les médias présents sur place, la zone du Grand Sérail, ressemblerait à une zone de guerre. Les Forces de Sécurité et de l’Armée Libanaise ont investi la Place Riad el Solh quand ils ont été pris à parti avec des bouteilles de verre, les manifestants s’étant repliés vers la Place des Martyrs.

D’importants dégâts matériels seraient constatés, indiquent les témoins.

La chaine de télévision MTV indique qu’un membre des FSI aurait été blessé sans donner plus de détails. Selon d’autres sources, des manifestants auraient également été blessés. Certains accusent les forces de sécurité d’avoir frappé une femme.

Pour l’heure, le dernier bilan fait état de 4 morts depuis jeudi, dont 2 aujourd’hui à Tripoli, quand les gardes du corps de l’ancien député Mosbah al-Ahdab ont tirés sur la foule.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.