Les services téléphoniques et messageries gratuites bientôt taxées au Liban
Les services téléphoniques et messageries gratuites bientôt taxées au Liban

Le directeur général d’OGERO a confirmé que les services Internet au Liban pourraient être interrompus d’ici fin mars, en raison de manque de devises étrangères et cela en dépit d’un communiqué de l’institution publique qui affirme le contraire.

Selon un tweet du compte d’Imad Kreidieh qui a été depuis effacé de son compte, confirmant les propos qu’il a tenu lors d’une interview accordée à la chaine de télévision Al Jadeed, la somme de 4 millions de dollars manquerait actuellement, pour payer les fournisseurs de ces services au Liban, allusion aux prestataires des câbles sous-marins qui fournissent le Pays des Cèdres.

Ces derniers exigeraient le paiement de ces sommes en devises étrangères. Il reviendrait au Ministère des Télécommunications d’assurer le paiement de cette somme.

Cette information intervient alors que l’économie libanaise est gravement touchée par une pénurie de dollars, impactant de nombreux secteurs d’activité, le Liban étant un pays importateur net, alors que les banques locales ont décidé d’instaurer unilatéralement un contrôle des capitaux, limitant les retraits et les transferts de fonds à l’étranger.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն