Le logo du quotidien Al Akhbar
Le logo du quotidien Al Akhbar

Les autorités israéliennes tentent de convaincre la communauté internationale de conditionner l’aide économique au Liban à certaines conditions liées au Hezbollah, estime le quotidien Al Akhbar. Ils craignent ainsi que l’accroissement des capacités militaires du mouvement chiite ne puisse inévitablement mener à un nouveau conflit entre les 2 pays.

Tel Aviv tenterait ainsi de convaincre la communauté internationale notamment suite à la crise entre le Pays des Cèdres et l’Arabie saoudite de limiter l’influence du Hezbollah. Ainsi selon le quotidien libanais, l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Linda Thomas Greenfield aurait déjà demandé de mettre en oeuvre plusieurs mesures face au mouvement chiite dans le cadre de l’aide civile et militaire américaine au Liban dont celui de l’éloignement des membres du Hezbollah loin de la ligne bleue ou encore la promesse de l’Armée Libanaise à rendre difficile pour l’organisation la fabrication de missiles de précision et d’empêcher la contrebande d’armes au Liban.

Cette initiative israélienne aurait été formulée par l’ancien président du Conseil de sécurité israélien, le général de division Giora Eiland. il s’agirait de mettre le Liban devant le choix suivant, la famine et la perte de l’opportunité de se relever, ou pour la résistance d’abandonner ses capacités qualitatives et précises, avec le mise en place d’un mécanisme avec un contrôle strict sur le Hezbollah en plus d’un accord avec l’état hébreux pour délimiter les frontières maritimes selon la proposition américaine de reprise des négociations sans pré-condition.

Parallèlement, une campagne médiatique devrait être mise en place au Liban même via certains relais locaux pour présenter le Hezbollah comme un obstacle à l’aide qui sauve le pays des cèdres, induisant à d’importantes pressions internes.

Israël tenterait ainsi d’affronter le mouvement chiite non pas militairement mais économiquement via des leviers politiques plus efficaces et moins dangereux, estime par conséquent le quotidien Al Akhbar. Cependant, le Hezbollah en aurait pris conscience et ainsi transformerait cette menace en nouvelle opportunité. C’est ainsi que le mouvement chiite aurait proposé l’envoi de tankers iranien à destination du Liban pour faire face aux pénuries de fioul.

Depuis, l’état hébreu aurait activé le volet saoudien, “pour faire changer le système interne” et ainsi affaiblir le Hezbollah.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.