Le quotidien saoudien Asharq Al-Awsat estime à 400 millions de dollars, le fioul importé en contrebande depuis le Liban vers la Syrie. Selon le quotidien, les contrebandiers auraient repris leurs opérations.

Ainsi, du fioul, de la farine mais également des médicaments, des produits qui bénéficient de subventions de la Banque du Liban conformément à la circulaire 530 qui en garantie l’achat à hauteur de 85% au taux de parité officiel passeraient ainsi des passages frontaliers illégaux.

Le quotidien estime ainsi que ces produits pourraient venir à manquer sur le marché local. 2 millions de litres de fioul passeraient ainsi quotidiennement la frontière selon l’Agence Nationale d’Information.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.