A l’issue d’une réunion avec le Président de la République, le Général Michel Aoun, l’ambassadrice des Etats-Unis au Liban a estimé que La population souffre. “L’économie et les services de base sont au bord de l’effondrement”, a-t-elle poursuivi.

Précédemment à cette rencontre, la diplomate s’était rendue auprès du premier ministre désigné Najib Mikati pour évoquer avec lui, la formation du prochain cabinet.

Chaque jour qui passe sans un gouvernement qui a les pouvoirs, qui est engagé et capable de mettre en œuvre des réformes urgentes est un jour où la situation se détériore déjà et le Liban glisse de plus en plus vers une catastrophe humanitaire

Dorothy Shea depuis Baabda, le 16 août 2021

La diplomate appelle ainsi les personnes mettant des obstacles à la formation d’un nouveau cabinet de mettre de côté les intérêts partisans et salue l’initiative européenne de mettre en place des sanctions, “pour promouvoir la responsabilité et la réforme au Liban, et les États-Unis continueront de se coordonner avec nos partenaires sur Mesures appropriées”.

Il s’agit, selon Dorothy Shea, pour les dirigeants libanais de prendre des mesures de sauvetage urgentes. Un gouvernent doté de pouvoirs axés sur les réformes, qui commence à répondre aux besoins de la population et à travailler dur pour la reprise économique est donc nécessaire, conclut-elle.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն