2 minutes à lire

À l’issue d’une réunion entre les députés beyrouthins et du Mont-Liban du bloc parlementaire “Liban Fort” et le Président de la République, le Général Michel Aoun, le député Nicolas Sehnaoui a indiqué que le chef de l’état a confirmé son suivi attentif du processus d’enquête sur les dégâts causés par l’explosion du port de Beyrouth.

Le président de la République a également invité “les personnes touchées à s’accrocher à leurs terres, leurs maisons et l’identité de leur ville Beyrouth.” Le processus d’indemnisation des victimes sera rapide, efficace et équitable, a-t-il précisé.

Le porte-parole de la délégation, Nicolas Sehnaoui, a également appelé à l’État libanais d’ouvrir une enquête transparente et courageuse qui révèle toutes les responsabilités et non une enquête qui exonère les juges ou encore les ministres qui pourraient être impliqués. Il s’agit aussi de condamner les personnes coupables de la manière la plus sévère, avant d’appeler à la reconstruction de chaque foyer Beyrouth “jusqu’à la dernière maison endommagée et la rétablir à ce qu’elle était, car notre ville a une identité culturelle et sociale, et les habitants de Beyrouth ont le droit de reprendre leur ville comme avant la tragédie.”

Il s’agit également de préserver le tissu social de la capitale et d’indemniser toutes les personnes touchées par leurs maisons, leurs locaux commerciaux, les hôpitaux, les écoles et les universités…, appelant les libanais de toutes les régions à être solidaires et à l’état de compenser pour les leurs pertes matérielles.

Concernant la vente de biens immobiliers dans les zones touchées, le parlementaire demande une interdiction de “l’exploitation de la faiblesse des propriétaires par des investisseurs qui viennent les séduire avec un peu d’argent”, et d’indiquer qu’un projet de loi sera prochainement présenté devant le parlement.

Il souligne qu’il existe un comité de gestion de la catastrophe qui a été créé à l’initiative du gouvernement. L’état a déjà pris des séries de mesures sur l’audit des habitations viables. Il s’agit désormais de réparer les dégâts et de compenser par rapport aux possibles pertes.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français