Moins d'une minute de lecture

Le ministère de l’éducation nationale envisage d’annoncer un report de la rentrée scolaire jusqu’à mi octobre en raison d’une part aux dommages infligés aux écoles suite à l’explosion du port de Beyrouth mais également en raison de l’augmentation du nombre de personnes contaminées par le coronavirus COVID-19.

Ainsi, les écoles libanaises pourraient regarder leurs portes fermées début septembre jusqu’à mi octobre.

Pour rappel, un rapport des Nations-Unies a indiqué que 21 écoles publiques et privées ont été détruites suite à l’explosion du port de Beyrouth. Également, 120 écoles environ auraient été endommagées. Ces dernières scolarisent 50 000 élèves. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français