L'entrée principale de la Banque du Liban (BDL) Crédit Photo: Libnanews.com, tous droits réservés
L'entrée principale de la Banque du Liban (BDL) Crédit Photo: Libnanews.com, tous droits réservés

Le quotidien Al Binaa, citant des sources “bien informées” indique que les autorités libanaises envisageraient la session d’actifs ou encore la vente de l’or détenu par la Banque du Liban en cas de rejet par le parlement du plan de restructuration du secteur bancaire visant à imposer aux déposants l’essentielles des pertes économiques et menaçant ainsi l’octroi d’une aide internationale. Pour rappel, le gouvernement souhaiterait annuler pour 60 milliards de dollars, la dette de la BdL aux banques privées et qu’une grande partie d’elle soit reportée sur les actionnaires des banques ce que refusent ces derniers, souhaitant mettre cette somme à charge des déposants.

Cette stratégie, poursuit le quotidien, pourrait amener à une faillite complète de l’état, bien que pour l’heure, les autorités libanaises via le ministre des travaux publics, écarte cette stratégie au profit d’un partenariat entre secteur public et privé. Ce dernier précise également que la préparation du schéma directeur du port de Beyrouth, sur lequel il travaille avec la Banque mondiale et sur la base duquel le port sera reconstruit sera achevée en juillet 2022.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.