2 minutes à lire

À l’issue du conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement Manal Abdel Samad Najd a indiqué que le cabinet a principalement examiné les raisons liées aux pénuries d’électricité actuelle et au retard pris pour obtenir le fioul nécessaire aux centrales électriques.

Concernant les négociations avec le FMI, celles-ci seraient liées aux réformes à mettre en oeuvre, indique la ministre. Il est donc nécessaire d’unifier la position libanaise, estime la ministre, allusion aux différences de chiffrages des pertes du secteur financier entre Banque du Liban, Association des Banques du Liban et gouvernement.

Si le gouvernement chiffre les pertes financières à 241 000 milliards de livres libanaises sur la base d’un taux de change de 3 600 LL/USD, ce qui serait conforme aux estimations du FMI, l’ABL et la BDL estiment ces pertes à 81 000 milliards de livres libanaises sur la base d’un taux de parité de 1500 LL/USD. Pour rappel, le taux de change au marché noir est actuellement au dessus des 9 000 LL/USD.

Cependant, Manal Abdel Samad indique que “la question du contrôle financier n’a pas été soulevée lors de la session d’aujourd’hui et les principaux points de réforme sont à l’ordre du jour”

La ministre a par ailleurs décidé de prolonger l’état de mobilisation générale au Liban jusqu’au 2 août.

Par ailleurs, le gouvernement a décidé de prolonger les travaux jusqu’à la fin du mois de septembre pour augmenter la capacité et la vitesse d’Internet. Il s’agit de doubler la vitesse de connexion à internet, sans plafond de consommation et à doubler les quotas de consommation pour les abonnés à Ogero sans frais supplémentaires jusqu’en septembre 2020. Cette mesure concerne également les autres sociétés qui sous-traitent la commercialisation d’internet.

Selon le Ministre des télécommunications, Talal Hawat, il s’agit de soulager les abonnés et les sociétés par rapport à la dégradation des conditions économiques que traverse le Liban.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.