La valeur de la livre libanaise s’est à nouveau détériorée avec un taux de change au marché noir de 30 100 LL/USD à l’achat et de 30 150 LL/USD à la vente, une détérioration continue de la monnaie locale qui se trouve à son plus bas historique en dépit des assurances des autorités monétaires.

Les observateurs indiquent s’attendre à cette détérioration depuis l’adoption par la Banque du Liban de la circulaire 161 qui avait mis à jour le taux de 3 900 LL/USD utilisé pour le retrait de devises étrangères des comptes pré-contrôle informel des capitaux à 8 000 LL/USD, augmentant ainsi la masse monétaire. Ils soulignent également que l’offre en devises étrangères de la Banque du Liban en dollars via les banques centrales au taux de sa plateforme électronique Sayrafa s’est achevée début de ce mois, induisant une pression supplémentaire sur la monnaie locale.

Désormais, le salaire minimum équivaut à moins de 20 USD par mois contre l’équivalent de 450 USD il y a 2 ans à peine. Plus de 82% de la population vit également sous le seuil de pauvreté, soit avec moins de 6 USD par jour alors que la paralysie du cabinet suite au boycott des ministres chiites a retardé l’adoption des projets de réforme jugés nécessaires au déblocage des négociations des avec le Fonds Monétaire International et donc de l’aide internationale.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.