Moins d'une minute de lecture

La Banque du Liban se montrerait favorable aux propositions de l’association des banques du Liban à ce que les prêts en dollars aux particuliers puissent être remboursables au taux dit du marché, soit de 3 900 LL/USD au lieu du taux officiel qui est toujours à 1507 LL/USD, enterrant un peu plus ce dernier.

Pour rappel, le taux au marché noir de la livre libanaise face au dollar se dégrade à nouveau après un répit ces 2 dernières semaines, dépassant le seuil symbolique des 7000 LL/USD ces derniers jours.

La circulaire, qui amendera la circulaire 152 existante, établira une distinction entre les prêts individuels et à la consommation, qui peuvent être réglés en monnaie locale à un taux de change de 1 500 LL/USD et les prêts commerciaux, devront être réglés dans la devise d'origine du prêt sur la base du contrat existant entre l'établissement bancaire et le client qui en bénéficiera. 

Plusieurs établissements bancaires ont déjà intégré des pertes liées aux prêts qu'ils ont accordé ces dernières années à leurs clientèle. Ils sont également impactés par l'annonce de l'état de défaut de paiement sur les eurobonds en mars 2020. Ainsi ces établissements ont annoncé des pertes records après des années de profits liés aux opérations d'ingénierie financière menée par la Banque du Liban ou encore en raison des taux importants tant en dollars qu'en livres libanaises accordés principalement par la banque centrale ou sur les obligations publiques qu'elles détiennent. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français