Dalati Interview President Michel Aoun with “La Repubblica”

Le président de la république, le général Michel Aoun, s’est exprimé dans les colonnes du quotidien italien La Repubblica dans son étidition du 22 mars, indiquant que le Pape François qu’il a rencontré hier prendra prochainement une initiative pour aider le Liban.

Aussi l’Italie devrait fournir une aide économique au pa§s des cèdres.

Le chef de l’état a aussi abordé les différents dossiers de l’actualité locale et internationale. Concernant l’explosion du Port de Beyrouth et l’enquête en cours, il indique que la justice sera rendue en dépit des obstacles, allusion aux recours présentés par les anciens ministres accusés d’homocide volontaire et de négligence criminelle qui a abouti à la suspension de la procédure depuis le 23 décembre.

Par ailleurs, concernant le Hezbollah, il estime que celui “n’a aucune influence sur la situation sécuritaire des Libanais” au Liban même, notant que le mouvement chiite a libéré le sud du Liban de l’occupation israélienne et est composé de libanais qui souffert de cette occupation. “Résister à l’occupation n’est pas du terrorisme”, rappelle le président de la république.

Sur le volet des négociations en cours avec Israël en vue de délimiter les zones maritimes exclusives, le chef de l’état rappelle que le Liban et la Syrie continuent à voir une partie de leur territoire être occupé. “La paix avec Israël pour préserver les droits et la souveraineté nationale et la libération de la terre et de l’eau.” 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.