L'Hôpital Notre Dame de Jounieh. Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com
L'Hôpital Notre Dame de Jounieh. Crédit Photo: Francois el Bacha pour Libnanews.com

La Croix Rouge Libanaise Libanaise a indiqué que les hôpitaux libanais seraient actuellement incapables de faire face à une nouvelle vague de contamination du coronavirus COVID alors que de nombreux médicaments et équipements sont désormais indisponibles au Liban, en raison de la crise économique et du fait que 30% du personnel infirmier et des médecins auraient quitté le pays des cèdres.

La Croix Rouge indique également que ses équipes transporteraient quotidiennement entre 80 et 100 personnes en vue d’être admis dans les établissements hospitaliers. 1200 personnes bénéficieraient aussi d’une distribution d’oxygène. Les hôpitaux sont pleins et leur capacité à recevoir plus de patients est limitée.

Pour sa part, le ministre de la santé, Firas Abiad note que la propagation du nouveau variant Omicron pourrait être 2 fois plus rapide que celle du variant Delta. Cependant, les personnes ayant bénéficié des 3 doses pourraient être mieux protégées.

Le ministre appelle également la population à prendre ses précautions, avec le port du masque, la vaccination, notant que les demandes d’organisation d’événements dépassant les capacités d’accueil des lieux sont actuellement refusées.

Les forces de sécurité intérieure ont annoncé avoir procédé à la fermeture d’une boite de nuit située à Kaslik pour non respect des mesures prises en vue de limiter l’épidémie du Covid19 au Liban.

Pour rappel, des restrictions sont imposées depuis hier soir 19 heures et seront valides jusqu’au 9 janvier 2021, à 6 heures inclus.

La vaccination est d’ailleurs désormais obligatoire pour les personnels oeuvrant dans les secteurs de la santé, de l’éducation, du tourisme, des transports, du secteur public, des municipalité, des syndicats, ainsi que pour les militaires et les forces de sécurité intérieure. 

Des restrictions seront également imposées aux magasins qui ne pourront opérer à plus de la moitié de leurs capacités ou encore aux rassemblements qui ne pourront dépasser les 100 personnes sauf autorisation préalable des ministères de la santé et du tourisme. 

Les écoles aussi devront fermer leurs portes du 16 décembre au 10 janvier.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.