Alors que la controverse concernant l’attribution du ministère des finances n’a pas été résolu ce weekend, le premier ministre désigné Mustapha Adib a estimé dans un communiqué que le Liban n’a pas de temps à perdre en raison des crises qu’il traverses, qu’elles soient financières, monétaires, économiques, sociales et sanitaires.

Il appelle par conséquent les partis politiques à faciliter la formation du prochain gouvernement. Ce dernier devrait mener un programme spécifique que les partis politiques se sont engagé à soutenir. Il devrait être composé d’experts et capable d’arrêter l’effondrement que traverse le Pays des Cèdres.

Mustapha Adib a indiqué qu’il continuera ses efforts en coopération avec le chef de l’état, le général Michel Aoun pour mettre en oeuvre l’initiative française et cela sans délai.

Tout retard exacerbe plus encore la crise, estime le premier ministre désigné, poussant encore plus de personnes à vivre dans la pauvreté.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.