S’exprimant à l’occasion des fêtes de Pâques, le Patriarche maronite Béchara Boutros Rahi a appelé à l’organisation des élections législatives puis présidentielles, estimant qu’il s’agit de sauver “le Liban avec son unité et son pluralisme”, dénonçant au passage “les rôles artificiels et importés”, allusion aux ingérences étrangères.

Selon le dirigeant de l’église maronite, il s’agit aussi de restaurer le rôle national “et civilisé” du pays des cèdres, son identité et son impartialité.

Le patriarche a aussi noté que l’élection présidentielle qui devrait suivre la tenue d’un scrutin législatif constitue une opportunité de changement. Cependant, “le plus grand danger est de tromper le peuple, pour qu’il élise une majorité parlementaire qui ne lui ressemble pas et ne réponde pas à ses ambitions”, conclut-il.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.