S’exprimant à l’issue d’une réunion avec son collègue belge, Philippe Goffin, le ministre des affaires étrangères libanais Nassif Hitti a indiqué que le soutien des nations amies pourra sauver l’économie libanaise.

Nassif Hitt a également estimé que le dossier des réfugiés syriens présents au Liban devrait être résolu pour soulager le pays des cèdres.

Pour rappel, alors que l’agence Onusienne en charge des réfugiés estime le nombre de réfugiés présents au Liban à 900 000 actuellement, les autorités libanaises indiquent qu’un million et demi d’entre eux seraient présents sur son sol, beaucoup ayant pénétré au Liban illégalement.

Pour sa part, Philippe Goffin a rappelé les liens existants entre le Liban et la Belgique, indiquant que son café préféré est d’origine libanaise.

Ces propos interviennent alors que la communauté internationale n’a, pour l’heure, pas encore annoncé son soutien au gouvernement libanais, considéré par certains comme proche du Hezbollah alors que le Liban traverse une grave crise économique pour laquelle de nombreux experts jugent nécessaire une assistance internationale. Ainsi, l’endettement public atteindrait 166% de son PIB qui serait en recul, passant de 55 à 51 milliards de dollars. Selon la Banque Mondiale, 50% de la population libanaise pourrait vivre sous le seuil de pauvreté en 2020.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.