Le siège de l'Association des Banques du Liban (ABL). Crédit Photo: NNA.

L’association des banques du Liban (ABL) a annoncé la fermeture durant 3 jours des établissements financiers, suite au retrait forcé menés par des déposants dont certains sont armés ce vendredi et non des braquages puisqu’ils visent à obtenir le versement de leurs propres fonds gelés depuis novembre 2019.

Pour l’heure, 6 établissements bancaires ont ainsi été visés dont l’agence de la Byblos Bank de Ghazileh, celle de la BLOM BANK à Tarek Jiddeh, celle de la LGB de Ramlet el Baida, de la Libano-francaise de Hamra, et celle de la Banque Audi de Chiyah. Des rumeurs font état aussi d’une prochaine prise d’otage visant la Fransabank.

Pour rappel, ce mercredi déjà, Sali Hafiz avait mené une telle action visant l’agence de la BLOM BANK de Sodeco, à Beyrouth, après que celle-ci ait refusé de verser la somme nécessaire pour soigner sa soeur atteinte d’un cancer. Si les banques indiquent ne pas refuser le versement des sommes nécessaires dans les cas d’urgence, nombreux sont les déposants à noter le contraire et à avoir mené des procédures judiciaires, gagnées mais restées inappliquées par les forces de sécurité intérieure après que l’ABL ait menacé justement de fermer les établissements de ses membres.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.