clear light bulb
Photo by Pixabay on Pexels.com

“… Se disposer est une fonction de l’agir qui correspond à l’intelligence émotionnelle (Goleman, 1997)…. Cette fonction traduit l’état d’esprit dans lequel une personne fait les choses en fonction de son projet, des personnes présentes ou d’événements en cours…. Enfin, se disposer c’est croire en soi, se faire confiance, se contrôler, garder son calme, gérer son stress, dominer son anxiété. Bien entendu, l’art de se disposer positivement est une quête, jamais un fait acquis “.  

Domenico Masciotra, Former à la compétence éthique : un défi ou une impasse ? Définition d’un concept, 

La compétence : entre le savoir agir et l’agir réel., journals openedition.org, VOL. 19, N° 1 | 2017.

Un des gros soucis du parent libanais consiste à assumer la scolarité de ses enfants, alors que la dépréciation accélérée de la livre libanaise instille une survie moyen-âgeuse. Cela nous renvoie à un temps révolu mais toujours d’actualité au pays des Cèdres ; là où l’approvisionnement en eau, en formes de lumières et en moyens archaïques de déplacements occupent la population. La sous alimentation du père et de la mère les rend parfois presque méconnaissables. Au nom de suivre une diète pour garder la forme minima, les parents adoptent des privations pour prémunir les plus jeunes et les grands parents. Ainsi, il est courant que les familles évitent de plus lourds drames en occultant des besoins élémentaires . Les jeunes découvrent un parcours  d’explorations inhabituel et d’interactions non verbales et surtout, la fuite des palabres. La réussite la plus accessible pour eux consiste à se contenter de peu, lors de multiples frustrations et à se centrer sur des choses positives. 

Plus que jamais, la connaissance et la prise en charge d’un apprentissage inclusif pour tant d’élèves dépendra du quotidien de leurs perturbations. Voici ce qu’en dit un enseignant de Francais en 3ème qui vit avec plusieurs collègues faute de pouvoir payer son loyer:  “On nous parle de sujets particuliers à préparer et à discuter avec nos élèves . Cependant, pour les moins concernés, les désillusionés, les règles à suivre n’existent presque plus . Quand je propose des textes “argumentatifs “, des analyses ciblées et un choix à défendre, je constate que leur attention va ailleurs. Je ressens qu’ils vivent mes paroles comme étant dénuées de sens. L’espace d’anxiété prévaut sur la projection mentale. Je propose désormais avant chaque cours, d’évaluer avec eux s’ils sont prêts ou pas à réfléchir à des sujets bien moins urgents, et ce, avant de commencer . Après avoir écouté leurs remarquables adaptations, je valorise alors les valeurs émotionnelles de leur mieux être . J’ai enfin compris de ne pas rester à distance de ces précieux vécus. En étant reconnus ils pourraient ainsi cohabiter avec des objectifs scolaires plus accueillants . Je ferai de mon mieux qu’ils manifestent “l’art de se disposer positivement..” Ceci “est une quête, jamais un fait acquis ” et une rentrée à découvrir autrement. “

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.