Les autorités ont débuté ce samedi, la distribution des urnes électorales pour les élections du dimanche 6 mai. Crédit Photo: NNA
Les autorités ont débuté ce samedi, la distribution des urnes électorales pour les élections du dimanche 6 mai. Crédit Photo: NNA

Le parlement a ratifié la date des prochaines élections législatives qui se déroulera donc le 27 mars prochain. Tout comme le précédent scrutin, la diaspora libanaise pourra voter pour les 128 députés répartis sur 15 circonscriptions électorales et non en faveur de 6 députés qui lui seraient propres après amendement de la loi électorale.

La journée a été marquée par un débat animé d’une part entre le député des Forces Libanaises Pierre bou Assi qui souhaitait que le vote de la diaspora se porte sur 128 députés et non en faveur de 6. Gébran Bassil a, pour sa part, indiqué qu’il s’agit pour la diaspora de savoir qu’elle peut à la fois voter au Liban et à l’étranger.

Le député Hassan Fadlallah s’est également déclaré en faveur d’un vote de la diaspora pour 6 députés à l’étranger, rappelant par ailleurs que le mouvement chiite du Hezbollah ne peut participer comme candidat à l’étranger, allusion aux sanctions qui le touchent.

Autre incident de session, le président de la chambre Nabih Berri a répondu au député Géban Bassil qui souhaitait que les élections puissent être reportées de quelques jours pour mieux organiser le scrutin. Ce dernier a vu dans ces propos des menaces qu’il refuse.

Par ailleurs, une limite des dépenses éléctorales a également été mise en place. Un candidat sans liste pourra dépenser que 750 millions de livres libanaises, tout comme par liste électorale, soit 50 000 livres libanaise par votant.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.