Three of the four monolithic granite pillars of the Bisri Roman temple Antoine Atallah
Moins d'une minute de lecture

Ardent défenseur du barrage de Bisri dont le financement vient d’être annulé par la banque mondiale, le député Gébran Bassil a estimé sur Twitter, que les habitants de Jezzine, Saïda, des régions du Chouf, de Baabda et d’Aley ainsi que ceux de la capitale Beyrouth, demanderont à ce que soit financé ce barrage.

Il a ainsi estimé qu’il s’agira alors d’obtenir un nouveau prêt pour mettre en place ce barrage à un coût plus élevé, soulignant que ce genre de pratiques a conduit, selon lui, le Liban à la faillite.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.