En dépit des appels au respect des mesures de distanciations par le gouvernement libanais, celles-ci ne semblent toujours pas être respectées, par exemple à Saïda dans la rue des Banques. Ainsi de nombreux réfugiés palestiniens se sont rassemblés devant un centre de transferts de fonds pour recevoir l’aide financière l’UNRWA à laquelle ils ont droit.

Selon la dépêche de l’ANI, seraient en cause, la fermeture des banques les jours précédents qui avaient rendu les fonds indisponibles jusqu’ à présent mais aussi la fermeture de 17 centres sur les 19 qui sont agréés par l’UNRWA.

Cette information intervient alors que le gouvernement libanais a décidé hier de rouvrir un certain nombre d’établissements économiques dont les banques, les agences de transfert de fonds ou encore les restaurants normalement à condition que soient respectées les mesures de distanciation.

Ainsi les restaurants ne peuvent ouvrir qu’à 50% de leurs capacités respectives.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.