Crédit Photo: NNA

L’ordre des pharmaciens a demandé, par un communiqué à ce que ses membres puissent être protégés par les Forces de Sécurité Intérieure suite à l’attaque d’un entrepôt de produits médicaux à Tripoli. Ils ont également indiqué que le personnel de cet entrepôt aurait été menacé par personnes armées.

Ils dénoncent ainsi la quasi-absence des forces de sécurité intérieure sur le terrain et menacent de fermer de manière permanente leurs officines pour des raisons de sécurité.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն