La centrale électrique de Zouk. Crédit Photo: Libnanews.com
La centrale électrique de Zouk. Crédit Photo: Libnanews.com

Le Ministre de l’Energie et des Ressources hydraulique a lancé un premier appel d’offre pour l’importation et la distribution de Gaz Naturel Liquifié (GPL) au Liban en vue de fournir les centrales de Deir Ammar au Nord Liban et de Zahrani au Sud Liban.

Selon les termes de l’appel d’offre, les entreprises devront d’abord adhérer à certains critères pour aboutir à la création de terminaux GPL et permettre l’acheminement de cette matière première qui remplacera à terme le fioul lourd utilisé par les centrales.

Le GPL permettra au Trésor Libanais d’économiser jusqu’à 40% des sommes actuellement dépensées et de diminuer la pollution qu’elles engendrent.

Dans sa conférence de presse, César Abi Khalil a indiqué que ces centrales, destinées à l’origine à être alimentées par le GPL ont occasionné un surcout de 27 milliards de dollars au cours des 22 dernières années, en raison de l’utilisation de fioul lourd à la place du Gaz naturel liquéfiées qu’elles auraient du utilisées à l’origine.

Il s’agira ensuite de mettre en place un réseau de distribution du GPL sur le territoire libanais avec des pipelines. Seront desservies dans un premier temps, les centrales, puis les industries et à long terme les villes.

3 sites auraient été sélectionnées, Selaata et Deir Ammar au Nord Liban ainsi que Zahrani au Sud Liban. À terme, une nouvelle centrale de production d’électricité devrait être construite à Selaata.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.