L'ancien député Walid Joumblatt
L'ancien député Walid Joumblatt

Après l’agression d’un activiste ce dimanche, l’ancien député druze Walid Joumblatt a indiqué qu’il pourrait s’opposer à la construction du barrage de Bisri qu’il soutenait précédemment.

Walid Joumblatt a tenu ces propos sur Twitter. Ce changement de position serait motivé par la publication de rapports contradictoires sur l’utilité et l’impact de ce barrage situé au Sud de la Capitale, Beyrouth, dans une zone considérée comme faisant parti de son fief politique.

Il a également dénoncé les violences faites à Roland Nassour, décrivant cet acte comme étant terroriste.

Selon Roland Nassour qui a témoigné dans les colonnes du quotidien The Daily Star, les personnes à l’origine de son agression seraient liés au Conseil de Développement et Reconstruction (CDR). Pour l’heure, l’institution refuse tout commentaire à ce sujet.

Plus de précisions

La dénonciation du CDR dont les responsables sont généralement proche du Premier Ministre Saad Hariri ne pourrait pas arranger les choses entre les 2 hommes. En effet, les relations entre Saad Hariri et Walid Joumblatt se sont dégradées depuis quelques mois, depuis la mise en cause d’un officier druze des FSI, accusé de corruption.

L’ancien député avait également accusé le Premier Ministre d’avoir abandonné les accords de Taëf lors du processus de formation du gouvernement en raison du rôle joué par le Ministre des Affaires Etrangères Gébran Bassil, également l’un des défenseurs de la construction du barrage de Bisri.

Depuis la formation du gouvernement, les attaques verbales de Walid Joumblatt contre le Premier Ministre se sont concentrées sur le dossier du budget 2019. Ce dernier dénonce toujours les menaces qui existent, selon lui, sur les fonds de pension des fonctionnaires ou sur certains avantages sociaux qui leur sont accordés.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.