Moins d'une minute de lecture

Suite à l’augmentation importante du nombre de cas de personnes contaminées par le coronavirus COVID19 la semaine dernière, le ministère de l’intérieur a lancé une campagne de prévention visant à tenter de contenir l’épidémie.

Les forces de sécurité imposeront également des mesures strictes de protection face à la maladie. Dans un premier temps, il s’agira de conseiller les personnes ignorant les consignes de sécurité, les mettant en garde contre l’imposition à venir d’amendes s’ils continuent.

Le ministre a également appelé les médias à poursuivre les opérations visant à informer les libanais des mesures prises.

Mohammed Fahmi a reconnu que les amendes sont un fardeau lourd à porter en raison des difficultés sociales et économiques mais il s’agit également d’une responsabilité nationale visant à protéger la population. Ni l’état, ni la société ne sont capables de soutenir les conséquences liées à la maladie sur le secteur médical ou sur l’économie libanaise en cas de perte de contrôle face à l’épidémie, souligne le ministre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français