2 minutes à lire

Le Ministre de la Santé démissionnaire Hamad Hassan indique que plusieurs quartiers de la capitale et plusieurs localités ont été placés en isolement suite à la hausse importante du nombre de personnes contaminées par le coronavirus COVID-19.

Dans la capitale, c’est le cas du quartier de Tarik Jadideh, tout comme celui de Burj el Barajneh dans le caza de Baabda, dans la banlieue de Beyrouth.

Pour l’heure, la situation à Ras Beyrouth, Hamra, pour la capitale et de Haret Hreik, Haddath, Bir Hassan et Jnah dans sa banlieue, est préoccupante et pourrait également aboutir à des mesures similaires.

Au Nord du Liban, le quartier de Bab el Tabbaneh à Tripoli a été placé en isolement tout comme la localité de Barja dans le Chouf. La situation demeure également préoccupante au niveau de la localité d’Aret dans le caza d’Aley et pourrait aboutir à une mise en quarantaine.

Le Ministre a également rappelé les mesures de protection nécessaires face à la maladie, notamment le port du masque et le fait d’éviter les zones de rassemblement face à “la courbe ascendante au cours des deux dernières semaines”. Il appelle chacun à faire prendre de responsabilité et à coopérer suite à une épidémie qui s’étend dans toutes les régions libanaises et cela afin d’éviter un confinement général et une hausse importante du nombre de décès.

Le Ministère de la santé a annoncé hier la découverte de 397 cas de personnes contaminées par le coronavirus, un nouveau record. 

L’infection de 384 personnes serait d’origine locale – un nouveau record – et 13 en provenance de l’étranger. 3 nouveaux décès ont été constatés ces dernières 24 heures dont un à l’hôpital universitaire Rafic Hariri. 

Lire la suite

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français