L’office central des statistiques a indiqué que les prix ont augmenté de 178.4% sur les 11 premiers mois de l’année, contre 127.3 sur la période correspondante de 2021.

Depuis novembre 2020, les prix ont augmenté de 201%. Cette détérioration a été induite d’une part par la fin du programme de subvention de la Banque du Liban mais également la brusque détérioration de la parité de la livre libanaise face au dollar.

Le prix des transports a ainsi été multiplié par 6.8, comme celui lié à la santé par 4.7 alors qu’ils étaient précédemment contenus par le programme de subvention accordés aux carburants et aux médicaments.

Parmi les autres postes essentiels de dépense, les prix de la nourriture et des boissons non-alcooliques ont été multipliés par 4.6, comme celui des restaurants par 4.4 ou celui des habits par 3.4. Pour l’heure, seules les indices liés à l’éducation et aux loyers demeurent inchangés.

Ces hausses sont plus marquées au Sud du Liban (+13% en moyenne) qu’à la capitale (+10.6%-

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.