Moins d'une minute de lecture

Deux responsables américains dont un membre du département de la défense et un membre des services secrets ont démenti les affirmations du président des Etats- Unis Donald Trump qui affirmait que l’explosion qui a eu lieu hier au niveau du Port de Beyrouth vers 17 heures semblait être une attaque.

Ces derniers estiment qu’il n’y a aucune indication que cette explosion serait le résultat d’une attaque, notant par ailleurs qu’il s’agirait d’un stockage défaillant de matières explosives. Ces propos confirment les informations des autorités libanaises qui indiquent que l’explosion aurait été induite par la présence de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium, équivalent à 600 tonnes de TNT ou encore à un tremblement de terre de 3.3 sur l’échelle de Richter.

Pour l’heure, le bilan – toujours provisoire – fait état de 113 décès, 100 disparus et de plus de 4000 personnes blessées.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité ne marche que sur un ordinateur et non sur les mobiles ou tablettes. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Cet article est disponible en Français