2 minutes à lire

Le Vice-Président turc est arrivé ce samedi au Liban. Fuat Oktay était à la tête d’une délégation et a successivement rencontré le Président de la République, le Général Michel Aoun, le Président de la Chambre Nabih Berri et le Premier Ministre Hassan Diab pour évoquer avec eux, les conséquences de l’explosion qui a ravagé la capitale libanaise.

La Turquie apportera son soutien au Liban notamment dans la reconstruction du port de Beyrouth et des bâtiments endommagés, notamment avec des matériaux, précise Fuat Oktay, qui indique que le Liban n’est pas seul et que la Turquie se trouve à ses côtés.

Fuat Oktay a également transmis les condoléances du Président Turc Erdogan et de la population turque et indiqué qu’Ankara enverra des avions-hopitaux afin d’évacuer une partie des blessés et les soigner sur son sol.

Le Président de la République Libanaise, le Général Aoun a remercié le vice-président et le président turc.

Lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion, Fuat Oktay a souligné que des équipes de secours et de recherches sont présentes dès les premières heures au Liban. Cette aide se poursuit et se concrétise par l’envoi de 2 hôpitaux de campagne, des médicaments mais aussi par l’arrivée prochaine de 400 tonnes de blé et de denrées alimentaires.

Aujourd’hui même, à bord l’avion qui le transportait vers Beyrouth, étaient à bord des respirateurs artificiels pour traiter les personnes atteintes par le coronavirus ainsi que d’avantages d’équipements médicaux.

La Turquie a également demandé l’activation de l’hôpital à destination des grands brulés qu’elle avait mis en place à Saïda. “Il doit être opérationnel dans ces conditions difficiles le plus vite possible, et la Turquie est prête à compléter tous les lacunes et tous ses appareils médicaux.”

“La Turquie est prête à aider avec tous ces besoins. Nous avons également rappelé à son excellence le président que la Turquie est également prête à réparer et reconstruire le port de Beyrouth, ainsi qu’à fournir une aide via le port turc de Mersin pour les activités commerciales jusqu’à la reconstruction du port de Beyrouth, la reconstruction de la douane, du stockage et d’autres choses, puis d’assurer le transport de marchandises de ce port par de petits cargo vers le port de Beyrouth ou d’autres ports libanais.”

Ankara a également offert d’offrir le traitement médical des 5000 personnes blessées.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité ne marche que sur un ordinateur et non sur les mobiles ou tablettes. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Cet article est disponible en Français