Moins d'une minute de lecture

Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées au niveau du barrage de Zouk, suite à l’intervention de l’Armée Libanaise. Un vieil homme aurait également été blessé, poussé par un militaire, indiquent certains témoins.

La plupart des autres barrages ont été levés par l’Armée Libanaise sans incident majeur. Il s’agit notamment de celui du Ring Fouad Chéhab et de la Place Sassine à Beyrouth, de Jal el Dib au nord de la Capitale et de Naameh au Sud de Beyrouth, ou encore celui de Ghazir.

À Beyrouth, des manifestations ont également lieu devant le siège de la compagnie MTC Touch, l’Electricité du Liban et différentes succursales de banques libanaises pour demander à ces derniers de fermer leurs portes.

Plusieurs écoles, succursales de banques notamment à Tripoli au Nord du Liban, universités ont choisi de rester portes fermées en raison d’une situation qui n’est pas encore stabilisée.

L’Armée Libanaise serait également intervenue à la Place Elia de Saïda où elle aurait démantelé les tentes mises en place. Suite à cela, deux tiers des écoliers se seraient mis en grève et se sont dirigés Place Elia pour refermer les routes tout juste rouvertes.

Les manifestants entendent maintenir la pression alors qu’aucune date concernant le début des consultations obligatoires des parlementaires en vue de désigner un nouveau premier ministre n’a été donnée par la Présidence de la République.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.