Le Ministère de l’Energie et des Ressources Hydrauliques a indiqué avoir refusé le déchargement d’un pétrolier après avoir trouvé des différentes entre la cargaison qui devait être acheminée et ceux effectués à l’origine.

Ainsi, des différences notamment en terme de densité ont été constatées, constituant une infraction du contrat.

Cependant, cette nouvelle pourrait provoquer un déficit de production dans la centrale électrique de Jiyeh. Ce déficit devrait être compensé, indique l’Electricité du Liban, via d’autres sites de production.

Cette information intervient alors que 14 personnes ont été mises en examen cette semaine dans l’affaire du fioul frelaté. Parmi elles, figureraient 2 directeurs généraux de l’administration libanaises et des représentants de ZR Energy et de l’entreprise algérienne Sonotrach au Liban.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.