Le Secrétaire d’Etat Américain aux Affaires Etrangères Mike Pompeo est arrivé ce vendredi à Beyrouth pour y rencontrer les responsables libanais.

Il s’est ainsi directement rendu auprès de la Ministre de l’Intérieur, première femme à occuper ce poste dans un pays arabe, Raya Hassan puis le Président de la Chambre Nabih Berry, accompagné par l’ambassadrice américaine au Liban Elizabeth Richard.

Selon certaines sources, Mike Pompeo a évoqué avec Raya Hassan, l’aide américaine aux services sécuritaires libanais et le soutien à la stabilité du Liban.

Avec le Président de la Chambre, l’entretien aurait été plus tendu. Mike Pompeo aurait évoqué la question du Hezbollah, considéré comme mouvement terroriste par les USA, ce à quoi Nabih Berry a indiqué que le mouvement chiite est un parti libanais représenté au Parlement et au gouvernement. Berry aurait également estimé que la résistance armée (nom de la branche militaire du Hezbollah) est le résultat de l’occupation de territoires libanais par Israël.

Les 2 hommes auraient également évoqué les résultants des sanctions américaines contre le Hezbollah et leur impact sur le Liban. Selon Nabih Berry, ces sanctions ont eu un impact négatif pour les libanais.

Le dossier des revendications israéliennes sur une partie des zones économiques exclusives libanaises a également été sur la table, indiquent certains médias locaux sans plus de précision.

Pour rappel, l’exploitation des ressources pétrolières supposées restent dans l’attente de négociations indirectes entre le Liban et l’Etat Hébreu. Les USA jouent le rôle de médiateur et auraient proposés 40% des zones revendiquées par Israël et 60% au Liban.

Il est ensuite attendu par le Premier Ministre Saad Hariri et le Président de la République, le Général Michel Aoun et le Ministre des Affaires Etrangères, Gébran Bassil. À l’issue de cette dernière réunion, une conférence de presse est prévue.

Mike Pompeo a fait du dossier du Hezbollah, un thème central à sa visite, estimant que les administrations américaines précédentes n’ont pas été assez ferme sur la question.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.