Le comité parlementaire des finances et du budget a poursuivi son enquête concernant les embauches illégales qui sont intervenues lors du moratoire au sein de la fonction publique.

Ainsi, après les ministères de l’éducation et de l’enseignement supérieur et celui des télécoms, c’était au tour du Ministère de la Santé d’être sous le feu de la critique.

Entendu ce mardi, le nouveau ministre de la santé, Jamil Jabak, a indiqué que 459 personnes auraient été embauchées sans même l’approbation du ministre précédent, précise-t-il.

Le Président du comité parlementaire Ibrahim Kanaan a indiqué que l’examen du dossier devrait se poursuivre avec notamment l’examen des conditions de ces embauches.

Abordant la question du Ministère de l’Energie et des Ressources Hydraulique, le parlementaire a indiqué que les enquêtes préliminaires de l’Inspection Centrale et du Conseil du service civil ont montré que ces embauches illégales sont pratiquement inexistantes pour reprendre les termes utilisés.

Pour rappel, la commission parlementaire des finances et du budget s’était emparée du dossier des embauches illégales du secteur public après la découverte de 5 000 embauches durant le moratoire en raison des difficultés budgétaires. La commission parlementaire des finances et du budget a alors découvert que 15 102 employés de la fonction public ont été engagés durant cette période pour des positions sans descriptif.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.