Un juge libanais a accepté ce mardi d’instruire une plainte déposée à l’encontre d’un ministre Saoudien, Thamer al-Sabhan, accusé d’incitation à la haine confessionnelle, a annoncé l’ANI. Ce dernier avait multiplié les déclarations lors de la démission du Premier Ministre libanais Saad Hariri depuis Riyad. Cette démission est considérée par le Liban officiel comme ayant été imposée au Premier Ministre que beaucoup considèrent comme ayant été retenu contre son gré.

La plainte déposée par l’avocat de Nabih Awada, ancien prisonnier des geôles israéliennes, accusant Thamer el Sabhan avait été déposé le 31 janvier dernier. Le juge devrait ainsi décider de la date de l’interrogatoire du ministre saoudien.

Les propos visés par la plainte visent notamment les menaces à l’encontre du gouvernement libanais dans lequel le Hezbollah est présent. Il avait notamment publié plusieurs déclarations l’accusant d’être le parti de Satan. Ces propos intervenaient dans le cadre plus général des tensions entre l’Arabie Saoudite et l’Iran

Thamer el Sabhan avait également annoncé la démission surprise du Premier Ministre Saad Hariri, quelques jours auparavant, déclarant qu’il fallait s’attendre à la chute du Hezbollah. Il avait également estimé que le Liban était en guerre contre le Royaume avec la présence du mouvement chiite au sein de ses institutions.

COMMENTER

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici