2 minutes à lire

Le taboulé pourrait être à la première place dans la série des best-of des tables libanaises. Il s’agit en effet d’un plat qui ne manque pas de figurer assez fréquemment.

Cette recette est propre à la Méditerranée Orientale, Palestine, Liban et Syrie. On a également eu à déplorer, tout comme le Houmous, une sorte de guerre des tables avec Israël, records figurant dans le Guiness à l’appuie.

Certaines variations existent également ailleurs en Méditerranée Orientale. En Palestine, on y rajoutera des concombres coupés en dés très finement.

Cependant, il s’agirait également d’une recette assez récente, certains de ses ingrédients comme les tomates ayant été introduits dans la région qu’à partir du début du XIXème siècle. Précédemment, en lieu et place des tomates, on y ajoutait juste les légumes frais disponibles.

Ce n’est qu’ensuite qu’il a évolué avec d’autres régions de Méditerranée avec une adaptation de sa recette par rapport aux ingrédients locaux. Alors que le persil est l’ingrédient essentiel en Méditerranée Orientale avec peu de borghol, c’est bien le contraire en Afrique du Nord ou le Borghol constitue l’essentiel de ce plat. Il ne s’agit cependant pas du taboulé original comme nous allons le décrire ici.

Les ingrédients nécessaires à la recette levantine du Taboulé

Pour 4 personnes, comptez:
2 bottes de persil,
un oignon,
une tomate (si possible baladi c’est-à-dire local comme on dit ici, cette tomate correspond grosso modo à la tomate Coeur de Boeuf en France),
plusieurs feuilles de menthe fraîche,
2 citrons à presser,
de l’huile d’olive,
100 grammes de Borghol fin
et évidemment du sel et du poivre

La Préparation du taboulé

  1. Pour commencer, il faudra laver le persil, enlever les feuilles et les branches qui ont jauni, puis le couper finement. Idem avec la menthe, les oignons et les tomates.

  2. Mélanger le tout, assaisonner avec le jus de citron et l'huile, le sel et le poivre.

  3. Le Borghol sera d'abord trempé pour le laisser gonfler, puis mélangé au persil.

    D'autre personnes le laissent tremper dans l'huile et le jus de citron avant de mélanger.

  4. Servir le tout, avec des feuilles de salade romaine non coupées.

Déguster le taboulé

Souvent, on mange une bouchée de taboulé à la main pincée avec une feuille de salade. Moins fréquemment, c’est avec un pain arabe qu’on peut le servir.

Souvent, le taboulé est servi avec un verre d’arak, considérée comme l’eau de vie anisée locale à base de grains de raisins.

Il existe des variantes locales. En Arménie, en plus du persil, on y ajoute de la salade (si possible plutôt de la laitue) ou encore en Palestine, des concombres finement hachés,

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français