Pièce majeure exposée au Musée National de Beyrouth ou elle accueille les visiteurs dès l’entrée, la mosaïque des 7 sages, datée du IIIème siècle après Jésus-Christ, provient de Soueidié, dans la banlieue sud-est de Baalbek, localité qui fut d’une importance majeure pour l’Empire Romain et qui résistait encore à la propagation de la région chrétienne d’alors. La ville occupait donc une place particulière notamment dans l’enseignement de la philosophie grecque.

Voir notre documentaire

Cette mosaïque fut mise à jour lors de fouilles entreprises par Maurice Chéhab et appartenait à la salle à manger d’une riche villa romaine ou furent également découvert la mosaïque de la Naissance d’Alexandre que l’on peut voir un peu plus loin.

La Galerie Photo

En son centre, Muse de la Poésie épique et de l’Éloquence, Calliope trône. Elle figure, comme à son habitude, sous les traits d’une jeune fille à l’air majestueux, le front ceint d’une couronne d’or, emblème qui, selon Hésiode, indique sa suprématie parmi les autres Muses.

On reconnaît Socrate dans le médaillon supérieur en haut, à la place d’honneur, bien en vue de tous les banqueteurs, chauve et barbu. Philosophe grec du Vème siècle av. J.-C. (né vers -470/469, mort en -399). Il est connu comme l’un des créateurs de la philosophie morale. Selon la tradition, la liste des 7 sages fut établie par Socrate lui-même.

Les sept médaillons, disposés en cercle de droite à gauche, sont ceux des « Sept Sages » de la Grèce avec leurs maximes respectives, à savoir :

  • Solon d’Athènes, « Rien de trop. », né à Athènes vers 640 av. J.-C. et mort sur l’île de Chypre vers 558 av. J.-C., est considéré pour avoir créé la Démocratie et l’avoir instauré à Athènes,
  • Thalès de Milet, « Ne te porte jamais caution. », philosophe et savant grec né à Milet vers -625 et mort vers -547 dans cette même ville, fondateur présumé de l’école milésienne, il est connu aujourd’hui pour le théorème qui porte son nom.
  • Bias de Priène, « Les plus nombreux sont les méchants. », philosophe, avocat et homme d’État grec du VIe siècle av. J.-C,
  • Kléoboulos de Lindos, « La modération est le plus grand bien. », né v. 630 av. J.-C. – mort v. 560 av. J.-C., personnage à la fois historique et mythique, homme politique de la Grèce antique, souverain de Lindos, l’une des trois cités de l’île de Rhodes
  • Périandre de Corinthe, « Prudence en toute chose. »n , tyran de Corinthe
  • Pittakos de Lesbos, « Reconnais l’occasion favorable. », né vers 650 à Mytilène, dans l’île de Lesbos, et mort vers 570 av. J.-C., homme d’État grec, aisymnète de la ville de Mytilène
  • et Chilon de Lacédémone ou de Sparte, « Connais-toi toi-même. », vivant vers 600 avant J.C.

Lire également

Liban/Patrimoine: L’Arc de Triomphe de Tyr

Liban/Patrimoine : Le Musée National de Beyrouth

Un Emir de l’Archéologie, Maurice Chéhab

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.