Le juge militaire en charge des enquêtes concernant les attaques contre les positions de l’Armée Libanaises à Aarsal, dans la Békaa Est du Liban a demandé la peine capitale à l’encontre 106 suspects.

Parmi les personnes impliquées, 73 ressortissants syriens, 32 libanais et 1 palestinien. 17 d’entre eux seraient déjà emprisonnées dans les geôles libanaises.

Pour rappel, des groupuscules terroristes syriens avaient pris le contrôle de la localité d’Aarsal durant 5 jours à partir du 2 août 2014. L’opération s’était soldée par la mort d’une dizaine de membres des forces de sécurité et de l’Armée Libanaise et la prise en otage de 24 d’entre eux. 9 étaient tombés dans les mains de Daesh, les autres seront libérées par le groupe Al Nosra après une période de captivité de plus d’un an.

Parmi les personnes pour lesquelles la peine de mort a été requise, Imad Jooma, chef de la brigade de l’Aube de l’Islam, Jamal Houssein Zainieh, Emir du Front al Nosra dans la région du Qalamoun, région qui est à cheval entre le Liban et la Syrie, Sirajeddine Zreiqat, chef de la brigade Abdallah Azzam, liée à Al Qaida, Abdul Rahman Bazerdachi, proche du dit Caliphe de Daesh. La peine de mort a également été recommandée à l’encontre de Bilal Mikati, membre libanais de Daesh, accusé d’avoir torturé puis égorgé avec une lame non affutée provoquant d’horribles douleurs, le soldat Ali al Sayyed.

L’acte d’accusation indique que l’opération terroriste n’était pas en réponse à l’arrestation par les services de renseignement de l’Armée Libanaise d’Imad Jooma comme ce que prétendaient certaines sources mais avait été préparée à l’avance par les organisations terroristes sur place qui coopéraient alors afin d’occuper une portion du territoire libanais. Les enquêtes en cours auraient ainsi révélé que 4 rencontres entre dirigeants de Daesh et d’Al Nosra avaient été organisées par Abou Malek al Talli précédemment afin de coordonner les actions des 2 groupes. Les organisations terroristes visaient ainsi a déstabiliser les forces sécuritaires libanaises, attaquer puis occuper des localités chiites et chrétiennes de la Békaa. Ils visaient également à tuer toute personne âgée de plus de 15 ans.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.