En déplacement à Bruxelles où il se trouve à l’occasion d’un congrès, le président du Parti Kataeb a estimé que la présence d’une importante communauté de réfugiés syriens pose un problème existentiel au Liban.

Il a ainsi estimé que le nombre de réfugiés présents au Pays des Cèdres dépasse la moitié de la population libanaise appelant par ailleurs, les Etats-Unis et l’Europe à sérieusement agir afin de permettre leur retour.

le député a également appelé l’Union Européenne à envoyer une délégation au Liban afin de trouver une solution qualifiée de sérieuse à cette présence.

Les réfugiés syriens au Liban représentent désormais environ la moitié de la population du pays, après avoir dépassé le million des 1,5 millions, ce qui constitue une menace existentielle pour le Liban, en plus des menaces sociales et économiques.
Sami Gemayel, Bruxelles, le mercredi 10 avril 2019

Pour rappel, le Liban héberge plus d’un million et demi de réfugiés syriens. À ces derniers, s’ajoutent également un demi million de réfugiés palestiniens présents principalement depuis 1948 et quelques milliers également venus de Syrie en raison du conflit qui ravage ce pays depuis 2011.

Leur présence impacte durement l’économie libanaise notamment en raison de la compétition qu’ils offrent par rapport à la population active locale.

Les autorités libanaises craignent leur implantation au Liban alors que la communauté internationale conditionne leur retour à une solution politique en Syrie.

Une polémique entre les différents partis libanais a émergé suite à la visite, au mois de février du ministre en charge du dossier Saleh Gharib, qui entendait discuter avec Damas des modalités du retour. Certains – Courant du Futur, Forces Libanaises ou encore Parti Socialiste Progressiste – y ont vu une tentative de normalisation des relations entre les 2 pays alors que d’autres comme le Courant Patriotique Libre, le Hezbollah ou Amal, estiment nécessaire cette coordination.

Cette semaine, la Sûreté Générale a également organisé le retour de plus de 1 000 réfugiés syriens présents au Liban en coordination avec Damas. L’agence sécuritaire estime à 170 000 le nombre de personnes étant retournées volontairement en Syrie depuis décembre 2017.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.