Moins d'une minute de lecture

Un communiqué de l’Armée Libanaise indique qu’un camion qu’une camionnette ont été saisis, ainsi que 2 personnes arrêtées au niveau de la frontière Syro-Libanaise nord de la région du Hermel.

Les véhicules en question étaient chargés de denrées alimentaires, précise le communiqué de l’institution militaire. Par ailleurs, un autre véhicule de type Hyundai a également été intercepté alors qu’il tentait de pénétrer en territoire syrien depuis le Liban. À son bord, 2 fusils d’assaut de type Kalachnikov ont aussi été découverts.

Les personnes impliquées ont été appréhendées et déférées aux autorités judiciaires compétentes en la matière.

Aussi, 5 points de passage illégaux ont été fermés à la circulation par les unités de l’Armée Libanaise. Ces points de transits ont été barrés par des blocs de ciment.

Cette information intervient alors qu’une polémique a éclaté au Liban, il y a 2 semaines au sujet des trafics le long de la frontière avec la Syrie. La Banque du Liban subventionnant ainsi certaines marchandises de premières nécessités pour une utilisation locale conformément à la circulaire 530 adopté début octobre, certains trafics, notamment de fioul, de farine ou de médicaments se sont organisés. Le trafic de fioul, à lui seul, constituerait une perte de 400 millions de dollars à lui tout seul pour les autorités libanaises.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français