La visite de Marine Le Pen au Liban, du 19 au 21 février 2017, n’est pas passée inaperçue. Je me permettrai de donner mon opinion en observateur objectif de son passage dans mon pays. Je saisis cette occasion pour remercier mon ami Alexandre Falck, représentant officiel du Front National au Liban, de m’avoir permis d’assister à une de ses rencontres avec ses sympathisants. Ce qui m’a donné la possibilité de prendre connaissance de plus près des idées de Marine.

Je tiens à préciser que je ne suis de nationalité libanaise et que par conséquence je n’ai pas le droit de participer à l’élection présidentielle française du 23 avril et du 7 mai 2017. Mais étant de culture française, j’ai de tout temps été intéressé par tout ce qui touchait de près ou de loin à cette grande nation qu’est la France. Par ailleurs, j’ai été enseignant de  langue et de littérature françaises durant environ une quarantaine d’années au Liban. Ce qui me donne, je crois,  le droit d’exprimer mon opinion sur tout ce qui touche mon pays de cœur, la France.

Après cette brève mise au point, je commencerai mon commentaire par les visites que Marine a rendues aux personnalités libanaises. Les visites effectuées au Président de la République et au Patriarche maronite n’ont posé aucun problème. Aucun incident n’est venu les ternir. Il en a été de même pour la visite faite  au siège du parti Kataëb. Rien n’a filtré de l’entretien entre Marine Le Pen et Samy Gemayel.

Par contre, un incident majeur a marqué sa visite au Premier Ministre Libanais, M. Saad Hariri. A la sortie de cet entretien, Marine Le Pen a manifesté son appui au Président Syrien, M. Bachar Assad. A son avis, s’il fallait choisir entre M. Bachar et Daech, toute personne sensée choisirait M. Bachar pour la simple raison que Daech symbolise le terrorisme exercé partout dans le monde et spécifiquement en France. Elle a même laissé entrevoir la possibilité de rétablir les relations diplomatiques entre la Syrie et la France. A mon avis, elle aurait dû éviter de tenir pareils propos juste après son entretien avec M. Saad Hariri. Elle semble avoir oublié que le père du Premier Ministre Libanais feu Rafic Hariri a été assassiné par les Syriens comme ne cesse de le répéter M. Saad Hariri. C’est faire preuve d’un manque de tact non voulu par Marine, j’en suis sûr et certain. C’est une bavure qu’elle aurait pu éviter.

A cela est venue s’ajouter l’histoire du voile lors de sa visite manquée au Mufti de la République. Bien que j’admire sa prise de position, je tiens à souligner qu’elle a donné l’impression qu’elle avait une dent contre le sunnisme. Par contre, les propos de Marine en faveur du Président Syrien ont dû grandement satisfaire les chiites et par ricochet Hezbollah même si elle n’a pas inclus dans son programme une visite au Président de la Chambre des députés, M. Nabih Berry, en voyage en Iran. Marine Le Pen, sans peut-être le vouloir, a fait croire qu’elle prenait le parti des chiites qui combattent en Syrie aux côtés de M. Bachar contre les sunnites, accusés à tort ou à raison d’être de connivence avec Daech. A mon humble avis, elle aurait dû faire preuve de plus de diplomatie et ne pas entrer dans les méandres de la politique libanaise. Elle aurait pu éviter de laisser place à pareille interprétation pour ne pas attiser le feu qui couve entre les chiites et les sunnites. La France a de tout temps traité sur le même pied d’égalité toutes les communautés libanaises. Marine l’a d’ailleurs précisé au cours d’une de ses interventions : elle ne vient pas au Liban pour prendre la défense d’une communauté (sous-entendus les chrétiens) au détriment des autres communautés.

Sa visite à Dr Samir Geagea a été émaillée par une entorse au protocole le plus élémentaire. Marine a fait sa déclaration après son entretien avec le leader des Forces Libanaises en l’absence de ce dernier à ses côtés. Du jamais vu. C’est dire combien étaient grandes les divergences entre les deux personnages. Bien plus et juste après le départ de Marine,  Dr Geagea a pris la parole pour évoquer la Révolution du Cèdre et l’assassinat des personnalités qui la composaient et à leur tête feu Rafic Hariri. Qu’avons-nous fait de notre Révolution ? Comment expliquer que notre lutte ait été si facilement abandonnée pour je ne sais quelles considérations ? Où sont passées les foules qui répondaient spontanément à l’appel de leurs leaders ? Pourquoi tant de sang versé pour rien ? Là ne sont pas les points de mon propos. Il se pourrait qu’un jour j’y consacre un article à part.

Passons aux 144 engagements présidentiels de Marine Le Pen. J’ai lu attentivement tout le projet présidentiel de la candidate du Front National. Je me permets de dire qu’il s’agit là d’une véritable Révolution qui se prépare pour la France. Une Révolution qui va redonner à la France sa grandeur et au peuple français un bien-être qu’il mérite bien et qu’il a  longtemps attendu.

Le seul point qui continue d’effrayer les franco-libanais c’est la question de la double nationalité. Cette question aurait mis les Libanais naturalisés Français devant un dilemme insupportable. Ils auraient eu à choisir entre deux nationalités qui leur tiennent à cœur. J’ai cependant constaté une évolution de la pensée de Marine concernant ce problème. Elle a précisé qu’il n’y aurait pas de rétroactivité concernant cet article de son projet pour laisser entendre à un certain moment qu’il se pourrait qu’il y ait des exceptions. Cette prise de position de la part de Marine pourrait pousser les franco-libanais à voter en masse pour elle.

J’en arrive au point le plus important de mon article à savoir l’impression que Marine a laissée en moi. A mon avis, c’est une dame de fer. Elle ne se soumet  pas. Elle n’a pas peur de mettre en évidence ses convictions et de s’y tenir ferme. Elle a des idées claires loin de toute hypocrisie politicienne. Elle est tenace, sincère et pragmatique.

Certains cherchent à défigurer son image en disant d’elle qu’elle est raciste. Je n’ai pas senti de racisme dans ses propos. Est-ce parce qu’elle fait passer les intérêts de la France avant tout autre intérêt qu’elle est ainsi taxée ? Si tel est le cas, je suis le plus grand raciste du monde parce que pour moi les intérêts de mon pays passent avant ceux de tout autre pays.

D’autres la comparent au Président américain M. Trump. Je tiens à faire remarquer que M. Trump n’a aucune expérience politique, ce qui n’est pas le cas pour Marine qui n’a aucune preuve à donner dans ce domaine. Il y a d’autre part une divergence de points de vue entre Marine et Trump. Ce dernier considère le Hezbollah comme un groupe de terroristes alors que Marine croit savoir que l’islamisme sunnite est la cause du terrorisme à travers le monde. Passons outre sur ces deux points qu’ils ont voulu coller à sa personnalité.

Pour ma part, Marine inspire confiance. Les Libanais peuvent compter sur elle si jamais ils devaient subir une quelconque épreuve. Pour être plus précis, je me permets d’évoquer la peur des Chrétiens du Moyen-Orient, ces dernières années, à cause de Daech et de ses atrocités. Ils avaient l’impression d’avoir été abandonnés  par l’Occident et plus précisément par la France. Ils ont eu peur pour leur présence en cette région du monde. Rien n’a été fait pour les rassurer. Alors que les sunnites peuvent s’appuyer sur l’Arabie Saoudite, les chiites sur l’Iran, les orthodoxes sur la Russie, les catholiques ne pouvaient compter sur personne pas même sur la France et sa politique actuelle. Je vous prie de m’excuser si je me sers de pareil langage pour exprimer mon point de vue. Je suis contre le confessionnalisme. Je méprise ceux qui  préfèrent appartenir à une confession plutôt qu’à la Nation libanaise. C’est la structure même du Liban qui m’oblige à m’exprimer ainsi. Avec Marine Le Pen, je suis sûr et certain que les chrétiens du Moyen-Orient seront rassurés. Cela ne veut pas dire que je fais appel à de nouvelles croisades. Loin s’en faut. Mais avec Marine au pouvoir, j’ai la certitude qu’elle trouvera les solutions adéquates à n’importe quel problème qui pourrait se poser. Une France forte est une nécessité pour les pays du monde entier. Une France qui se respecte et qui impose le respect, c’est avec Marine Le Pen Présidente qu’elle se fera. Une nouvelle Révolution aussi importante sinon plus importante que celle de 1789 se prépare avec Marine Le Pen. Participons tous à sa marche. Pour ce faire, allez voter en masse pour la candidate du Front National.  Allez voter Marine Le Pen.