Au 4ème mois de manifestations, alors que l’annonce de la formation du gouvernement du Premier Ministre désigné Hassan Diab, initialement prévue ce vendredi, a été repoussée à une date ultérieure en raison de nouvelles demandes du mouvement Marada et du député druze Talal Arlsan, le mouvement se poursuit avec de nouveaux rassemblements en cette soirée, en dépit d’un avis de tempête.

Ainsi, les manifestants se sont rassemblés à Beyrouth, au plus proche du Parlement, mais également pour le 3ème jour consécutif dans la rue de Hamra, témoin d’incidents graves depuis ce mercredi, suite au vandalisme par des éléments infiltrés d’établissements bancaires provoquant une réaction musclée des forces de sécurité.

Des incidents ont lieu ce soir à Hamra avec des pierres lancées contre les forces de sécurité qui répliquent à coup de gaz lacrymogènes. Un journaliste membre de la chaine Al Jadeed aurait été blessé.

La circulation sur le Ring Fouad Chéhab est également bloquée ce soir comme pratiquement chaque soir depuis 92 jours.

Des manifestations également pacifiques ont lieu à Tripoli au Nord du Liban et à Tyr au Sud du Liban ou encore à Baalbeck dans la Békaa devant le siège local de la Banque du Liban (BDL)

Les manifestants rejettent la formation du nouveau cabinet de Hassan Diab, désigné le 19 décembre dernier, en remplacement à Saad Hariri, démissionnaire depuis le 29 octobre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.